Aux 5 heures VVT de Conty, par équipe de 2 Frédéric était associé à Laurent Peltier du CS Abbevillois, et on sait combien l' association entre deux membres de nos club fonctionne fort! ils terminent 2ème au scratch vétéran (derrière le couple Christophe Hérisset/ Teddy Tellier)et surtout 1er des vétérans B; Didier Daumalle et Patrice Holville associés USCA terminent à la 6ème place.

Texte et photo: Catherine.


Texte et photos: Catherine.


Très belle victoire de Bernard Picard à Ercheu, bien méritée après de nombreux accessits.
Catherine.

Photo: Chantal Moret.


 

Victoire de Patrick D. à Gouy-Cahon.

 


 2ème victoire.

En 3ème catégorie, Guillaume D. s'impose de nouveau, à Dargnies.

Félicitations

En GS, René prend la 2ème place.

 

 

 

 1ère victoire.

En 3 ème catégorie, Guillaume D. s'impose en solitaire sur le beau et difficile circuit de Mareuil-Caubert.

 

 

 

 

Guillaume en compagnie de Didier, son mécanicien et de Jacques C. (commissaire de course) .

 


Vaujany 28.06.2014

 

Une semaine avant la Marmotte (le 28 juin), la Vaujany a réuni un demi-millier de cyclos sur un beau parcours montagneux.
Seulement 2 courageux du club se sont élancés dans cette épreuve avec une météo dantesque !
Fabrice Follet aura réalisé le grand parcours et Philippe Corne Le petit.
Cette épreuve leur aura permis de répéter leurs gammes et de se tester une semaine avant la grande cyclosportive de Bourg-d'Oisans.
Le grand parcours s'y prêtait avec un menu corsé composé de l'Alpe du Grand-Serre, du col d'Ornon, de la montée de l'Alpe d'Huez et du col de Sarenne avant la montée finale vers Vaujany.
Bravo à eux !
Florent Duneufgermain

Marmotte 05.07.2014

Plus de 7000 personnes ont participé à la mythique cyclosportive de Bourg d'Oisans le Samedi 5 juillet.
Fabrice Follet, Philippe Corne, Yves Devillers, Patrick Dubuc, Jean René Decle, Florent Duneufgermain, Sylvain Rabet, et notre coach Jean-Pierre Soufflet pour l'assistance, les encouragements en haut du Galibier.... Ludovic Soufflet son fils et Samuel Nalli ancien licencié étaient de la partie.
174 kilomètres et 5000 mètres de dénivelé positif. Nombreux sont ceux qui observent le ciel et le brouillard qui couvre les sommets, soucieux de la pluie qui menace. Comment s'habiller compte tenu de la météo qui est loin d'être stable et définitive? Au programme, cinq cols sont attendus : le col du Glandon (1918 mètres), le col du Télégraphe (1570 mètres), le col du Galibier (2642 mètres), le col du Lautaret (2057 mètres) et enfin la montée de l'Alpe d'huez (1880 mètres).
Il est 7h, nous voilà partis pour une quinzaine de kilomètres de vallée sous les encouragements du public et des futurs partants, direction le col du Glandon. Le rythme imposé à l'approche de la première ascension est élevé, le peloton commence à s'étirer, on peut déjà distinguer plusieurs groupes.
Au pied du col, 28 kilomètres d'ascension à 4,3% de moyenne, autant dire qu'il est préférable de le faire à son rythme. Devant, les hostilités sont lancées. Le train imposé devient difficile à tenir. La descente dangereuse vers Saint-Etienne-de-Cuine sera neutralisée jusqu'à la sortie du village où la course reprendra. Des bénévoles seront présents durant toute la descente pour indiquer les passages à risques.

Ce sont désormais 20 kilomètres de vallée qui nous attendent afin de rejoindre le col du Télégraphe ou 12 kilomètres à 7,3 % seront à gravir, seule liaison entre les stations de Valloire et la vallée de l'Arc et de la Maurienne. Heureusement, la météo semble s'améliorer, les conditions deviennent idéales pour ce type de cyclosportive de montagne.
La descente vers Valloire sera très rapide, à peine le temps de s'hydrater que nous voilà au pied du Galibier, prêts à entamer une ascension de 18 kilomètre. Le début du col est régulier, mais les pourcentages croissent au fil de l'ascension, les organismes commencent à ressentir les heures de selle. Le sommet du col atteint, c'est parti pour environ 30 kilomètres de profil descendant en passant par le col du Lautaret.
Direction Bourg d'Oisans et l'Alpe d'huez qui apparait comme un soulagement compte tenu des kilomètres déjà effectués. Mais les 14 kilomètres à gravir avec les 21 virages cumulant 1119 mètres de dénivelé à 8,1% de moyenne seront à négocier calmement.
L'arrivée prévue se fera au sommet de l'Alpe d'Huez.
Une soirée festive au célèbre restaurant des cyclistes de Bourg d'Oisans (l'Oberland) permettra à tout le monde dont nos photographes (Claudine D, Claudine C, Catherine, Martine, Monique, Jean Pierre) de se retrouver et de partager un bon moment pour clore cette presque fin de saison des cyclosportives!
Bonnes vacances à tous
Florent Duneufgermain


17.07.2014 – Coucy le Château-Auffrique :        Les guerriers à l’assaut d’une forteresse !


Partis à sept pour perpétrer la tradition du sieur Didier, une montée vers les terres du seigneur de Coucy –et de Boves (eh oui ! Relisez l’histoire de ce secteur, aux environs du XIe siècle), le soleil nous a relativement épargnés le matin, même si la longue montée de Beaugies donnait le ton pour la suite. En effet, ce circuit est l’un des rares qui soit plus pentu au retour qu’à l’aller. Pour ça peut-être, et si l’on excepte les costauds habituels, on a eu droit à un festival de stratégies très impressionnantes et parfois inattendues sur le plan alimentaire comme sur le plan de la gestion de l’effort dans ce genre d’aventure ! Le retour en a été un peu chamboulé et les murs de la motte féodale bovoise nous ont vu réapparaître à une heure quelque peu tardive étant donné la distance : 221 km et 1464 m de dénivelé (tiens, pile le même que pour Le Touquet (243 km). Bon, la chaleur nous a tous un peu plombés aussi… 40/41 ° en plein 15 h 00 de l’après-midi, ça laisse également des traces, en dehors du bronzage… et on ne s’est jamais trouvés mieux qu’à l’approche des cimetières mais uniquement pour faire le plein des bidons !
Ah ! Encore une adresse à noter sur vos tablettes, parce que nous y avons été reçus comme des princes : l’Hôtel-Restaurant Belle-Vue, à Coucy, charme du lieu, terrasse ombragée, serveuses vraiment au service (et patientes !).
Jeudi prochain (24 juillet), CASSEL, 235 km sur le mode aller/retour. Encore un haut lieu de cyclisme. Le tracé GPS n’est pas encore établi mais il est à parier qu’on ne s’ennuiera pas non plus sur ce circuit à condition que quelqu’une prenne en charge –ça n’est vraiment pas compliqué sauf… trouver un véhicule et son (ses) chauffeur(s).. Pour l’instant, personne ne s’est manifesté et je suis absent. Avis aux amateurs, n’hésitez pas à me contacter !
Et la der, c’est Gerberoy, mardi 29 juillet ou jeudi 31 juillet selon la météo, un circuit superbe de 160 km surtout en cette saison, à la portée de tous –et surtout de tous ceux qui ont participé aux Longues Distances au moins une fois cette année ! Une heure de départ idéale : 8h30 Pour que ce soit une belle virée de clôture d’une superbe saison de cinq mois de Longues Distances, sans oublier les copains de l’extérieur, on vous attend nombreux !!!

Texte et photos: Jean-Luc.


01.07.2014 – St Valéry    Un nouveau parcours rondement mené !
Partis à 5 dès 8h00, rapidement rejoints par Sylvain et Jack, c’est à 7 que nous sommes donc arrivés à St Valéry, par un nouveau circuit établi à partir de l’ancien brevet Amiens/St Valéry/Amiens (version 2004) et augmenté d’une rallonge par Lanchères, St Blimont, Arrest, Mons-Boubert, Quesnoy le Montant et Cahon-Gouy pour faire bonne mesure des 160 km proposés. L’aller vent dans le dos nous a littéralement propulsés et nous étions déjà installés au St Val à 11 h 15 !  Nous avons craint le vent de face pour le retour ; il s’est considérablement atténué et nous a permis de rouler bien en groupe à une allure un peu plus rapide encore que le matin. Résultat : à 15h15, nous étions à Amiens. Une superbe virée de l’avis de tous, tonique, joyeuse et très intéressante à reproduire.
La prochaine, mardi 8 juillet, vous emmènera à Coucy le Château où nous ne sommes pas allés depuis …un certain nombre d’années ! On cherche un volontaire pour l’encadrer. A vous de jouer !

Jean-Luc.


26.06.2014 – Le Touquet :    Bergues au bord de la Manche !

Pourtant partis de bon matin pour Bergues -le nombre de participants (9 + un chauffeur en relais) nous le permettait selon la règle qu’on s’était fixée pour ouvrir ce nouveau parcours… Jusqu’à Beauquesne, partie commune aux deux circuits, c’était toujours possible …mais l’attirance de la mer, la chaleur vite perçue, et un brin d’hésitation nous ont fait modifier ce projet dès le départ. C’est donc vers Le Touquet, déprogrammé quelques semaines avant, que nous  avons bifurqué délibérément. Une bonne allure avec les évitables petites erreurs nous a fait arriver sur l’esplanade ensoleillée de l’Aqualud vers 12h30.  Encore une bonne adresse pour les cyclos : l’Hippopotamus, au pied de l’Aqualud !.. Le patron, réticent au départ, s’est finalement plié en quatre pour comprendre notre effort et accepter de nous servir des menus sur la terrasse côté esplanade alors qu’il aurait fallu aller du côté « vue sur mer ». Magie de notre grande cohésion durant ces sorties, probablement. Merci à lui tout de même !
Retour sans grande surprise à un train identique, avec simplement un changement de chauffeur.

Jean-Luc.

Photos


 

 

 

 

 

- Le 31/05 Oscar De Oliveira a participé à la Granfondo Mont Ventoux en évitant les clous! 
Voir le lien :
http://www.velo101.com/cyclosport/article/compterendu-de-la-granfondo-mont-ventoux--10282

 

- Les 7 - 8 et 9 Juin a eu lieu le Tour de la Sarthe Cyclo : Marc Betembos en était ! :
230 coureurs ont pris le départ du 34e tour de Sarthe cyclotouriste. Cette randonnée à allure bloquée sillonne le département en trois étapes. La première étape comportait 177 km en direction des points de ravitaillement de Saint-Léonard-des-Bois, Mamers, Ballon. Retour à Tennie par Saint-Jean-d'Assé. Dimanche, deuxième étape de 182,4 km. Parcours : Tennie, Malicorne-sur-Sarthe, La Chapelle-aux-Choux, Guécélard, Tennie et enfin lundi, troisième étape de 140,5 km. Parcours : Tennie, Teloché, La Bazoge, arrivée à Tennie. Parmi les concurrents, certains participent à cette randonnée depuis sa création, en 1981.


 

 

 

 

 

 

 

- Le 14 Juin s'est déroulée la dure épreuve des 3 Ballons (avant goût de la Marmotte!). Fabrice Follet, Patrick Dubuc, Frédéric Granier, Jean René Decle et Thierry Weistland auront bouclé les 213 kms/4300m de deniv. avec un départ comme l'an passé de Luxeuil Les Bains. Le parcours traverse le Parc naturel des Ballons des Vosges avec à partir de Servance, l’ascension du somptueux col des Chevrères (914m) dit Ballon de Belfahy la plus haute commune de Haute-Saône, le Ballon d’Alsace (1200m), le Hunsdruck (748m), l’ascension du Grand Ballon (1325m) par la ‘voie royale’ du col Amic, les cols d’Oderen (884m), des Croix (678M), et pour finir au pays des 1000 Étangs(la petite Finlande) à Raddon-et Chapendu.

Le 21 Juin, 17 licenciés ( Philippe Peter, Patrice Holleville, Oscar De Oliveira, Henri, Claude P, Didier Leuleu, Manuel Da Silva, Michel Têtu, Marc, Jean Luc Rouge, Arnaud, Philippe Barre, Guillaume, Dominique Quevauvillers Bruno Gritti, Simon et Bernard Picard ont pris le départ de la célèbre Ardéchoise avec Philippe C. comme organisateur.
Ils étaient 14 sur le parcours de la Volcanique, 3 sur les Boutieres et 1 sur l'Ardechoise. Tout le monde a terminé (6 en or et les autres en argent).

Bruno et Bernard ont également participé à l'Ardèche verte.
Chaleur au menu toute la journée.
Le soir, l'ambiance fût au rendez-vous dans le petit village de St André En Vivarais.
Une fois de plus, et comme tout les ans, nous remercions notre sponsor et ami, Philippe Peter pour son implication dans la bonne organisation de cette épreuve.
Espérant être encore plus nombreux l'année prochaine!
Cordialement
Philippe Corne

 

- Le 29 juin se déroulera la Vaujany avec encore plusieurs licenciés du club inscrits puis le 5 Juillet, La Marmotte...... A suivre.....

Florent Duneufgermain


12.06.2014 – Arras    Faire mentir les proverbes…

Après un essai infructueux en 2013 et un circuit modifié la semaine dernière, ça y est !..  On a enfin réussi à atteindre Arras. L’entrée dans cette belle ville nous a un peu plantés ; monsieur GPS tient compte d’une programmation voiture et vous envoie droit sur les voies rapides des grandes agglomérations (au  choix avec la programmation vélo qui, elle, a des chances de vous expédier aussi sur des chemins de traverse !). Qu’importe, c’est encore une belle boucle, sans difficultés majeures, très roulante si l’on excepte les bonnes côtes sur le retour  à la sortie de Doullens, vers Candas puis Fienvillers. Cette suite de gentille tôle ondulée finit quand même par user à petit feu -style Santerre/Oise… mais avec des revêtements routiers de bien meilleure qualité. Les places flamandes sont magnifiques et l’accueil du nord très sympathique, à l’image de ce groupe de messieurs très attirés par nos bécanes, et assez au fait de l’évolution des techniques !
La prochaine, c’est un peu du décrassage pour les fidèles de la L.D. et aussi pour ceux revenus de diverses expéditions qui se préparent déjà pour les gros morceaux (Ardéchoise, Vaujany, Marmotte…)…  Mais un décrassage de 160 km tout de même : Le Hourdel (Cf. message/courriel à suivre).
Jean-Luc.

Photos.


 

EMBRUN - Les 3 jours  2014
          (29, 30, 31 mai)
Des guerriers un peu plus près des étoiles !

Un peu secoués par la météo, les participants de cette édition 2014 ont vu leurs circuits se rétrécir un peu chaque jour. La cellule pensante du collectif a dû jongler quotidiennement pour modifier par compensation chacun des tours proposés, sans qu’on n’y perde en intérêt. D’ailleurs, l’accumulation des dénivelés -même inférieurs- en a surpris plus d’un ! Chacun a bien vite compris pourquoi le département est appelé Hautes-Alpes. Mais après tout, l’Izoard est bien, avec le Galibier et le Tourmalet, le col le plus emblématique de nos montagnes. On était donc prévenus !..

1e étape : Le Grand Tour du Lac de Serre-Ponçon

A froid, la sortie du village-vacances de Chadenas était déjà musclée sur quelques centaines de mètres et les premières pentes vers Les Rousses, puis vers Chorges, ont paru sévères pour quelques-uns jusqu’au Belvédère du barrage de Serre-Ponçon, choisi pour l’arrêt pique-nique du premier jour. Peu après cet arrêt, longeant la Crête des Fonteniers et le département voisin des Alpes de Haut-Provence vers le Col des Garcinets, Jean-Luc D. a été le premier à faire les frais de cette usure dès le départ en abandonnant dès le 60e kilométre des 145 initialement prévus au programme. Cet abandon fera le bonheur de Sylvain qui lui empruntera sa roue arrière, pour des problèmes de transmission défaillante sur la sienne. Mais déjà, les locomotives étaient à l’ouvrage pour accompagner les mollets peut-être un peu trop tendres. Tour à tour ou simultanément, Fabrice, Sylvain C., Patrick, Jean-René, Jean-Luc R.… bref, des costauds parmi les costauds, ne s’épargnaient pas les demi-tours ou les boucles pour raviver les flammes qui s’éteignaient parfois dès les premières difficultés de ce grand cirque alpin. Tout au long de ces 3 jours, Jean-Luc D., Eric, Henri, Michel, et d’autres quelquefois de façon inattendue, ont profité de ces « remorqueurs », dévoués à la règle première : « Tous ensemble ! »… Le Col St Jean fut lui aussi un long moment de force et de courage, récompensé par les longues descentes vers la vallée de l’Ubaye, route en piteux état quelquefois, voire dangereuse mais livrant ses mille surprises : panoramas multiples sur le lac, malheureusement vide pratiquement, Demoiselles coiffées vers Savines, à pics vertigineux sur les rapides de l’Ubaye... C’est à ce moment-là que les premières vicissitudes météorologiques de ces 3 jours se sont manifestées sous la forme d’une belle drache bien nordiste, cinglante, venteuse, mouillante et …peu durable. Ondée brutale mais suffisante cependant pour saper un peu plus la fraîcheur des troupes et le moral des plus atteints qui, n’étant plus au mieux aux environs du 115e kilomètre -et l’heure bien avancée dans l’après-midi (nous étions partis tard le matin pour diverses raisons d’intendance)- leur épargna la montée vers la Chapelle de Boscodon, pour continuer à longer le plan d’eau et rentrer sagement prendre un repos bien mérité à la veille d’affronter le Géant du Queyras. Malgré tout, dans la bonne humeur, ce super tour du lac de Serre-Ponçon en forme de montagne russe a été bien négocié par tous (ou presque…) et le premier soir fut fêté, comme d’habitude, autour du pot d’accueil de nos hôtes, suivi de la riche et réconfortante table du Village Vacances Chadenas.

 

2e étape : Embrun- Izoard- Besançon et retour …ou presque !

Beau soleil du matin et météo prometteuse, du moins jusqu’à l’apparition de signes inquiétants au-dessus de l’horizon dès le début de la longue approche du géant, après Guillestre, le long de la magnifique Combe du Queyras creusée par le Guil. Ce matin-là, c’est l’assaut général de tous les cyclistes du coin et d’ailleurs, comme chaque jour, vers le Graal du coin ! Selon les consignes de Jean-Pierre, on met du léger qu’on regrettera peut-être plus tard, mais en prenant soin de se munir d’un imper. Le même nous attend encore pour la photo aux environs d’Arvieux, dans une côte interminable vers le bourg de La Chalp. Les choses commencent véritablement à cet endroit, dans une succession de lacets sous-bois, pour déboucher par surprise à la sortie d’une courbe raide sur ce passage dissimulé des regards jusqu’à la dernière seconde, une vision qui vous donne le frisson –de fraîcheur et de sensation. Les costauds en tête depuis un bout de temps déjà s‘y arrêtent pour jeter un coup d’œil à la stèle Bobet/Coppi avant le grand plongeon dans la célébrissime Casse Déserte, comme dans une piscine remplie de glaçons pour qui n’a pas pris le temps de remettre une épaisseur ! Cette plongée vertigineuse ne dure pas… Quelques secondes après, un raidard bien accentué vous replace sur les deux derniers kilomètres en lacets pentus avant d’arriver, délivrance, là-aussi par surprise, juste à la sortie d’un virage, sur la grande colonne de roche sculptée qui annonce l’IZOARD. Il y fait froid et chacun s’active à se restaurer, à se recouvrir, à s’extasier, à se congratuler pour l’exploit du jour ! Les portables crépitent, les photos de groupe succèdent aux individuelles car il faut déjà songer à repartir …dans l’autre sens ! En effet, le ciel gronde déjà de nuages peu engageants du côté de Briançon, la ville forteresse, nous privant d’une autre merveilleuse descente. La casse déserte -dans l’autre sens- un arrêt périlleux, tous ensemble, au pied de la stèle dédiée aux deux grands Fausto Coppi et Louison Bobet pour la photo souvenir, et c’est à nouveau la redescente vertigineuse vers notre point de départ.

Nous sommes alors littéralement fauchés par une pluie, grêleuse par moment. Cette diabolique météo nous oblige à nous réfugier sous la grange d’un petit hameau perdu au milieu de nulle part sur notre passage ! Une autre ondée nous cueillera encore plus bas, dans notre course dans un train d’enfer tout au long de la Combe du Queyras, trouvant comme seuls refuges éphémères quelques tunnels pas ou peu éclairés. Il est déjà tard et l’entrée dans Guillestre pour ce deuxième pique-nique nous libère, au mieux éprouvés pour les uns et déjà fourbus pour les autres …et le beau temps revient !!!
Le retour au village se fera tambour battant et personne n’est fâché d’avoir passé cette épreuve d’un genre un peu particulier, en repensant que notre coach avait prévu de descendre à Briançon et remonter l’Izoard dans l’autre sens ! Ce jour-là encore, certains y ont laissé des plumes, pas forcément les mêmes que la veille mais pas non plus les mêmes que le lendemain ! Un autre jour et de nouvelles aventures, mais que de souvenirs déjà…

3e étape : Le Col de Vars et sa longue suite en forme de non-retour ni échappatoire …Mais !

L’ascension du col de Vars s’annonçait encore plus douteuse étant donné les prévisions très alarmistes des autochtones… Il n’en fut rien tant qu’on resta en deçà du Col, sans le franchir. Ce fut l’option choisie.
Une longue ascension somme toute confortable mais in-ter-mi-na-ble (20 km bien mesurés). Et de grosses surprises, là-aussi, parfois même parmi les plus costauds ! Impressionnant car d’autres au contraire ont retrouvé des ailes lors de cette ascension. Le sommet ? Identique en sensations mais moins hostile que l’Izoard.

Comme la veille, un fond menaçant à l’horizon sud nous fit faire demi-tour rapidement, en trombe à travers les stations aux larges avenues de Vars Les Claux, Ste Marie, Ste Catherine, St Marcellin, … à tombeau ouvert pour pique-niquer cette fois encore, à la sortie de Guillestre où nous attendait toujours …le soleil !!! Le Grand Conseil décida de ne pas en rester là pour le dernier après-midi, c’eût été dommage !.. A l’entrée d’Embrun, ultime bifurcation, c’était l’heure des choix… Rentrer pour un repos bien mérité ou repartir vers une dernière ascension vers la station des Orres !

Une partie décida de tenter ce baroud …et s’en porta fort bien, grâce aux locomotives. L’arrivée dans une station tout en bois, grandiose mais désertée sauf par une petite famille venue loger là …à l’occasion du mariage d’un proche ! Et la redescente finale vers Chadenas, presque à regret avec quand même le sentiment d’un très grand 3 jours, de moments très forts pour chacun, de profonde solidarité et d’ambiance chaleureuse dans le groupe (Ah !.. cette chorale des bizuts !!!)

Enfin, comment ignorer le rôle d’accompagnateur de Jean-Pierre dans son véhicule, tout gyrophare et klaxon dehors, pour nous suivre et nous sécuriser tout au long de cette aventure, transporter les carbonisés du jour et assurer quelques poussettes salvatrices, nous doubler en trombe pour nous photographier, nous filmer, assurer les ravitaillements juste quand il fallait, et même -nouveau truc qui ne pouvait être inventé que par ce diable de bonhomme- imposer des pauses vestimentaires avant d’attaquer certaines grimpettes particulièrement difficiles : « Tout le monde à poil !!! » ou « Tu vois pas comment t’es couvert !!! Faut r’tirer des épaisseurs ! » ou « Hé les gars, faut vous couvrir avant de descendre ! »… A la fois signaleur, ravitailleur, chauffeur-manager, conseiller, remorqueur, pousseur, caméraman et photographe, animateur de gruppetto, premier arrivé avant les premiers …il était partout !!!     Bravo et merci à lui aussi !

Jean-Luc.


 

 

                                                                     La Look

              En ce dimanche 18 mai, Fabrice Follet, Patrick Dubuc et Jean René Decle se sont engagés
              sur La Look dont le départ était donné à Nevers (Nièvre).
              La Look, cette année, est la seule épreuve française qualificative pour les Championnats
              du Monde amateurs UWCT UCI World Cycling Tour, et de ce fait, bénéficie d'un plateau
              particulièrement relevé ; on peut noter la présence de Laurent Jalabert (ambassadeur de
              la marque) qui se classera 24ème sur le grand circuit et de Florian Rousseau (triple
              champion olympique sur piste) sur le petit circuit.
              Nos 3 licenciés auront terminé l'épreuve ensemble sous le soleil (comme le prouve la
              photo)!
              Florent Duneufgermain


24.05.2014 – Berck

15 au départ pour un samedi, un peu dommage… Sylvain R., Dominique et les deux copains de Cagny nous ont quittés en route, entre Brucamps et Yvrench. La météo annoncée, les efforts consentis sur les récents brevets, les courses du week-end, les tout proches 3 jours ? Tout cela peut expliquer la désaffection de cette sortie, pourtant proposée un samedi (trop rarement peut-être – à vous de l’exprimer) à ceux qui ne peuvent pas rouler en semaine sur ces longues distances. C’est ce qui explique aussi la participation de Sylvain, Hervé, Yves et Fabrice et ça faisait plaisir ! Jean-Pierre nous a bien sécurisés avec le véhicule Delestrez prêté exceptionnellement. Encore merci à eux ! Il aura été très utile au retour car le groupe a essuyé, au propre comme au figuré, une drache terrible jusque Domvast ! S’y est ajouté le vent de contre qui a singulièrement compliqué les choses. Comme bien souvent, le grand beau temps est revenu ensuite…
A part Guillaume, le costaud de la bande, tout le monde était bien entamé à l’arrivée ! L’aller a cependant été tranquille, (presque) pour tous et Berck nous attendait, plus jolie que jamais et envahie par les bolides du Rallye du Marquenterre.

La prochaine, c’est ARRAS – 210 km également, le jeudi 5 juin prochain (date rectifiée) – départ à 8 h 00, p…  comme d’hab’ !

Jean-Luc.

Photos


          Jean-Luc.

          Photos: Cat et Jean-Luc.


Beauvais-18.05.2014

Encore une 2ème place...mais pour Thierry R. cette fois.
René, victime d'une chute sans gravité et Bernard terminent dans le peloton.
En 3ème Guillaume D. toujours aux avant-postes finit au sprint.

Photos


17.05.2014 – Le Tour de l’Amiénois

C’est l’été ! Enfin, c’est l’impression qu’on en a eue ce samedi sur les routes très diverses de l’Amiénois, avec les 48 rouleurs (dont 40 officiellement inscrits au départ). Avec une météo superbe, des capitaines de route –Claude et Patrice- au top, ne ménageant pas leurs efforts, des serre-fil remorqueurs –Sylvain et Yves, et surtout un groupe discipliné en dépit du nombre. Malgré les côtes et descentes parfois ravageuses, les regroupements se sont effectués à point nommé. Tout le monde n’est pas grimpeur …mais pas forcément descendeur non plus, c’était particulièrement vrai cette fois ! A Domart, Martine nous a accueillis avec sa gentillesse habituelle et on n’a pas oublié non plus que c’est Didier qui est à l’origine de cette version du Tour de l’Amiénois. Bon accueil également dans les bourgs traversés où les habitants ne sont pas avares de signes et de quelques encouragements. Voilà, le mois de mai local de l’USCA est terminé.

Rendez-vous le 7 septembre pour la grande journée de brevets et de courses !
Jean-Luc.

Photos.


Liancourt 14.05.2014

Après une 2° place à Salomé dans le Nord, rebelote à Liancourt.
Sur un circuit de 900m (!), 60 partants et course cadenassée par Catenoy, (organisateur) et Pont.

René fait toute la course devant, mais au sprint il se fait avoir.

Claude R. emmenait à bloc un coéquipier, René est bien calé derrière, mais c'est le coéquipier qui a fait la cassure dans le dernier virage ! Claude R a pris 3 à 4 longueurs,

René revient à hauteur de sa roue avant, mais la ligne est là !


14.05.2014 – Le Crotoy    Merci Didier !
Ce « Crotoy n° 4 » est une pure merveille de circuit –à peu près chacun des 10 participants l’a exprimé à sa façon …et selon ses sensibilités (le paysage, la variété des villages traversés, les côtes (« quelle idée !.. »), revoir Le Crotoy, etc… Bref, cette incursion dans le Ponthieu le matin, juste au-dessus d’Abbeville, puis le retour par le Vimeu à montagnes russes (Ah ! Moyenneville et son mur, Limeux et son mât relais…) que du bonheur, et toujours dans la même bonne ambiance malgré quelques impatiences à l’approche du but, à l’aller comme au retour, qui ont provoqué quelques trous, quelques à-coups ! Tout ça, c’est donc en premier lieu à Didier Herly, à l’origine le traceur et le testeur -parfois bien seul, que nous le devons, pour l’ensemble de ces Longues Distances hebdomadaires.
Ah ! J’allais oublier : « Une panne technique indépendante de notre volonté nous prive… » Vous connaissez ce petit laïus télévisuel. Il s’applique au manque de photos de ce matin pour quelques soucis de chambre à air et de patin de frein combinés. Peut-être que Catherine… (merci !).
La prochaine, c’est la Santerre-Oise, mardi prochain, le 21 mai, pour 160 km. Départ à 8 h 30. C’est également un très joli circuit qui ne donne pas dans la facilité non plus.
D’ici là, vous serez nombreux pour le Tour de l’Amiénois ! C’est samedi qui vient, le 17 mai. C’est au départ du club, à 8 h 00, avec le casse-croûte du midi. Sur 150 km bien mesurés …et en douceur pour tout le monde –Merci !
Jean-Luc.


Moreuil-Albert  73 km, quelques bosses, du vent, de l'eau!

Jean-Luc R. est souvent à l'attaque, ça finit par payer.

Quatre coureurs se détachent, l'entente n'est pas parfaite mais ils ne seront pas rejoints.

Dans les rues sinueuses d'Albert, Jean-Luc se fait surprendre à 300m de la ligne par le coureur de Moreuil.

Il termine 3ème.

En 3ème catégorie, c'est Jean-François Rouge (le fiston) de Moreuil qui s'impose.


 

Pour la 2éme épreuve du Grand Trophée 2014, Fabrice Follet, Oscar De Oliveira et Sylvain Rabet se sont retrouvés sur la ligne de départ de la Bourgogne Cyclo à Crêches-sur-Saône. 5°C et vent glacial au départ mais soleil présent!

161 kilomètres (2600 mètres de dénivelé)

Une bonne mise en bouche pour les 3 jours à Embrun!

Voir compte-rendu Velo 101 :http://www.velo101.com/pros/article/compterendu-de-la-bourgogne-cyclo--10076


Florent Duneufgermain


Le Liège-Bastogne-Liège Challenge du 26 Avril a connu une édition record. A la veille des coureurs pros, quelque 8.000 enthousiastes ont parcouru les célèbres ascensions ardennaises de La Doyenne.

Ils furent au total 8.000 à répondre présent au départ. Un quart d'entre eux environ 2000 - avait opté pour la randonnée la plus longue. Sous un soleil rayonnant, ils se sont élancés pour279 kilomètres, soit le parcours complet empruntés par les pros.

La distance la plus populaire fut celle de 167 kilomètres, avec pas moins de 4.170 cyclotouristes au départ dont Fabrice Follet, Jean René Decle, Dominique Quevauvillers, Yves Devillers, Patrick Dubuc, Jean Pierre Soufflet pour l'intendance.... (N'ayant pas eu le compte-rendu de cette épreuve, j'ai certainement oublié des participants! Désolé!). Ils ont ainsi franchi sept difficultés. C'est quatre de plus que la troisième et plus courte distance de 85 kilomètres, laquelle a réuni 1.810 participants.

D'après la qualité de l'organisation, il serait intéressant que nous puissions participer en masse à cette épreuve en 2015!

Florent Duneufgermain


06.05.2014 – Le Tréport    Et encore, j’aurai pu crever…
…et j’ai crevé ! Seulement à Hangest, puis à Yzeux… D’où l’intérêt d’avoir la trousse de secours du club -même seul- pour retirer un tout petit morceau de silex récalcitrant avec la pince à écharde (nettoyée et désinfectée depuis, rassurez-vous) ! Parti avec Philippe sous la pluviote matinale, nous avions décidé de rouler un peu puisque préparés et équipés pour la journée. Une bonne fée attendait probablement notre passage à Bovelles : c’est là-bas que la pluie s’est arrêtée et qu’on a vu poindre le soleil. Philippe, restant sur sa première idée, a bifurqué au-dessus de Fresnoy au Val et j’ai décidé de continuer un peu tant que le soleil, alors repassé dans un ciel pratiquement dégagé, ne soit pas remplacé à nouveau par la pluie. J’étais bien, je ne me disputais pas avec l’allure, et ça a duré comme ça …jusque Millebosc, à la sortie de la forêt d’Eu, à quelques encablures du but ! Descente vers Le Tréport, traversée rapide des bassins pour retrouver des points de chute un peu plus connus à Mers. Sans regret puisque le patron de notre troquet, me voyant seul, s’est vaguement rappelé que nous sommes plus nombreux habituellement et m’a offert …un café !!! Je n’ai pas osé refuser …et je l’ai bu ! C’est au café-restaurant « Le Parisien », au fond de la place, à droite. Je vous le recommande bien évidemment. La suite -l’attente d’un peu moins d’eau- et le retour, ce qui pouvait rester du vent dans le dos jusque Saigneville, et à nouveau la flotte –à Gravelotte, jusque …Boves. Voilà. Je pensais avoir mangé mon pain blanc cycliste l’année dernière, avec mes 160 km vers Arras, dans les mêmes conditions. Cette fois, 215 km, je suis rassasié !
Je m’aperçois que rien n’est prévu la semaine prochaine, entre le brevet Delestrez et le Tour de l‘Amiénois (150 km, bien sûr !). Que diriez-vous d’une virée au Crotoy, circuit n°4, pour 170 km ? C’est celle qui a été remplacée par Le Tréport. Avec un départ à 8 h 00, ça devrait nous permettre de rentrer pas trop tard. On en reparle dimanche soir après le bulletin météo !

Jean-Luc.


En terminant 2ème à Davenescourt derrière Laurent Peltier du CS Abbevillois et devant Didier Durand de Team Flixecourt, Frédéric termine aussi 2ème du  challenge départemental VTT, toujours derrière Laurent Peltier, le 3ème étant Gilles Coquelle de l'AC Nesle.

Cat.


Une belle deuxième place méritée pour Fred hier au VVT de Creuse "la Cédric Hurpy".
Deux belles 3ème place:
au Crotoy pour Bernard Picard et à Epaumesnil pour notre jeune recrue Guillaume Duprez.
Cat


22.04.2014 – Ault    Vite fait !

Un dernier petit circuit de 164 km, avant nos brevets de mai, pour 10 cyclistes au départ et 8 au retour –Catherine et Didier ayant fait demi-tour convenu à Abbeville. On a retrouvé les profondeurs du Vimeu, par Friville-Escarbotin et toutes ses belles demeures environnantes. Pas de vent, pas d’eau, un petit groupe bien homogène, sans grande moyenne kilométrique à l’aller comme au retour mais très régulier, et l’entrée dans Amiens dès 15h45.
Le mur d’Ault fait toujours son petit effet, surtout au sortir de table …houblon et caféine encore dans les chaussettes !
Pas de L.D. la semaine prochaine mais un rendez-vous à ne pas manquer : Rivery et le brevet du muguet, départ du 85 km à 8h30, du 65 km à 8h35 …plus ou moins !
La prochaine, c’est LE TREPORT, mardi 6 mai, pour 200 km, départ à 8 h 00, reporté du samedi 26 avril, à la place du Crotoy.
Jean-Luc.


21-04-2014 Epaumesnil

 

Nos 2 Guillaume réalisent une très belle course en 3ème catégorie.

Guillaume Duprez prend une 3ème place prometteuse.

Guillaume Gavois souvent en tête du peloton termine en roue libre.

En GS: René se classe 6ème.


19.04.2014 – Cagny Beauvais Cagny

La partie ne s’annonçait pas facile sur ce circuit ; on savait qu’il y avait quelques bonnes grimpettes et qu’on aurait le vent de face au retour… Bingo ! On a eu tout ça ! 22 participants dont 10 USCA pour rallier Troissereux, aux portes de Beauvais, sur une route vallonnée, à l’aller comme au retour, une traversée de charmants  petits villages bien souvent nichés en fond de vallée, à descendre puis à remonter. Quelques petits suppléments plus tard tellement le maillage routier est serré dans ces contrées, sur les quelques grands axes comme la Chaussée Brunehault, avec des noms qui sonnent bien –La chaussée aux Bois d’écus- c’est le vent qui nous fauchait en plein effort. Pour une rare fois, le retour Val de Selle a été très calme et la montée du Campus a achevé ceux qui n’étaient pas au top ! Il faut encore saluer l’accueil de nos amis de Cagny, qui ne se dément pas d’un brevet à l’autre, les ravitos toujours généreux, la sécurité efficace de la voiture suiveuse, et de Jacques à moto, la navette incessante d’Olivier toujours aux petits soins pour chacun. Une belle journée …sans pluie !
Jean-Luc.


De retour sous le soleil de la Côte d’Azur, Fabrice Follet, Yves Devillers, Bernard Picard, Oscar De Oliveira, Philippe Corne, Sylvain Rabet, Florent Duneufgermain ainsi que Sam (le Picardo-varrois) ont débuté leur saison par la première cyclosportive du Grand Trophée au départ de St Tropez.

1500 partants au total.

Philippe Corne et Bernard Picard auront bouclé le 135kms :

Les autres, le 177kms

La compétition dans un esprit de camaraderie s’est déroulée à merveille.

 

 

Le cadre magnifique entre terre et mer nous a permis de redécouvrir cette épreuve dont il est difficile de se lasser.

 

La convivialité s’est poursuivie avec nos chères accompagnatrices au cours d’un repas arrosé du breuvage local à l’occasion des anniversaires de Fabrice et Yves.

 

Suite au prochain épisode qui aura lieu à Liège pour la mythique Liège Bastogne Liège.

 

 

 

Cordialement,

Florent Duneufgermain

Compte-rendu Velo 101


Rivery

Grand succés de la course de Rivery avec le concours de la Municipalité et grâce aux membres de l'USCA qui se sont mobilisés pour que cette manifestation soit réussie et que les 94 partants soient satisfaits. En GS Philippe Barré et Patrick terminent 9 et 10; trés belle course des 2 Guillaume en 3ème catégorie mais à l'arrivée au sprint c'est Laurent qui termine 4ème devant Guillaume Gavois, Guillaume Duprez finit 16ème, Jean-René 32ème et Bruno Fouré 37ème; en 2ème catégorie, Vincent qui reprenait est satisfait de terminer 14ème.

Cat.


08.04.2014 – Le Hourdel    Des allers cata, des allers cata …ohé ! ohé !

Rincés dans la CCA (Com de Com de l’Abbevillois), copieusement éventés dans le Vimeu, égarés à Arrest ou si peu avant, le trajet aller des 16 guerriers (il fallait en être ce mardi matin !) n’a pas été tout rose. Un poil empêtré dans ses barres vitaminées, oublié du reste du monde, le pauvre Manu en a fait les frais mais, malin, nous a rejoints directement au pied du phare du Hourdel, sans passer par la case Vimeu ! Le mobile (belle invention !) a fait le reste (merci Oscar !..).
Claude nous ayant quittés à Liercourt, l’après-midi à quinze fut bientôt complété –dès Boismont- par Renaud et Gérard, puis par Jean-Claude, Sylvain, Chrystel et Michel à Fontaine/Somme. C’est en fanfare et à 21  que nous sommes rentrés sur Amiens car ce fut loin d’être parfait au niveau des allures ; pourtant, dans la tourmente, l’aller avait été exemplaire. Pressés d’être sous la douche ou devant une bonne bière avec les copains ? Boostés par le nombre ? Les à-coups, les trous se sont succédés, et au choix d’évasion de certains !.. Tout reste à redire au sujet de ces L.D., en un seul mot : ENSEMBLE …
Allez… C’était quand même super !.. Il n’y a que dans l’adversité et les crises qu’on se découvre une solide concorde !
Un mot d’explication enfin sur les circuits nommés 1, 2, 3… sur la grille-programme. Selon leur numérotation, ces circuits (Le Hourdel et Le Crotoy) n’empruntent pas le même itinéraire même s’ils font le même kilométrage, tout simplement. Ils sont de difficulté différente et placés à l’époque qui convient le mieux, quelquefois plusieurs fois donc, mais avec un n° différent.

La prochaine c’est déjà mardi 15 prochain : Fort-Mahon. Attention : 200 km – départ 8 h 00 p… ! Pour l’instant, la météo est annoncée excellente, pourvou qué….

Jean-Luc.


05.04.2014 - Amiens - St-Valéry

C'était une très bonne idée d'avancer en saison notre brevet Amiens St Valéry Amiens et de reculer l'heure du départ à 8h : 47 inscrits officiels qui ont apprécié l'allure et l'ambiance sous un soleil de plus en plus chaud au fil des kilomètres , grâce à des capitaines de route particulièrement motivés et efficaces. Pour sa première organisation Michel Têtu peut être vraiment satisfait.
Cat.


01.04.2014 – Gamaches        Des crevettes dans les plans d’eau…

Poisson d’avril bien sûr, le mascaret ne remonte tout de même pas la Bresle jusqu’à Gamaches !
…et la tournée de crevettes d’eau douce promise pour midi a vite fait long feu. 17 au départ, 17 au retour, qui ont failli n’être que 14 après une erreur de trajectoire plus que d’itinéraire de trois guerriers. Une fois encore, ce fut une belle sortie, ensoleillée, chaude, conviviale …et surprise pour certains qui ne se souvenaient plus ou ne savaient pas que ce circuit passe par la forêt d’Eu ! Mais même au prix de trois grimpettes un poil montagnardes, pourtant, quel délice d’atteindre le Poteau Maître Jean ou les hauts de Grancourt dans une forêt un peu abîmée maintenant mais tellement calme et pittoresque, avant de plonger sur Gamaches ! Là, le patron de la Tanière à tatins nous a accueillis comme si on étaient déjà passés tous les jours depuis un bout de temps, s'est mis en quatre pour nous installer en terrasse et fournir des pique-niques !!! (attention au nombre de jus commandés une prochaine fois, cependant...) Super-accueil dans ce bistrot très recommandable, donc.

        La prochaine, c’est à la mer que ça se passe : mardi 8 avril, départ 8h30, direction Le Hourdel !

                            Pour un petit répit de 160 km avant les grandes distances qui suivent

Merci !

J.Luc


Remiencourt

Patrice qui a chuté hier dans les virages juste avant l'arrivée, a été emmené par le SAMU sur l'hôpital Nord.
Souffrant d'un pneumothorax, il a été opéré cette nuit et transféré à l'hôpital Sud dans le service de pneumologie.
Il indique avoir souffert, mais que cela va un peu mieux ce matin.
Il devrait rester hospitalisé toute la semaine.
Vincent Loeuillet a également été pris dans la chute avec Patrice.
Il est blessé au bras droit qui est très enflé. Lorsque l'hématome sera résorbé, il passera un examen pour vérifier s'il n'a pas de fracture.
En attendant il est bloqué a la maison.
Fabrice

 



Nivillers

Impressionnant, René s'impose au sprint devant plus de 100 participants.


Remiencourt

Claude remporte l'épreuve en solitaire en GS


18.03.2014 – Gerberoy      Et ça dure !

 La campagne est aussi attrayante que le littoral pour bon nombre des cyclistes puisque nous étions 16 au départ et toujours 16 à Gerberoy ce mardi. La grisaille fraîche du matin n’a pas entamé le moral des troupes et l’apparition de quelques rayons d’un soleil timide en début d’après-midi a été bien accueillie. Est-ce la proximité du site classé ou le simple souci de sécurité pour son destrier blanc écarlate, notre ami Philippe a mis sa monture au chaud le temps du repas, avec bien sûr la bénédiction du patron du Café des Halles où nous sommes toujours aussi bien accueillis !

Retour somptueux avec la rencontre de nos copains de club –avec quelques autres rencontrés en route : nous étions alors 25 à partir de Choqueuse, 26 avec Patrick peu de temps après, à la sortie de Fontaine-Bonneleau. Un gros groupe bien discipliné et un retour Val de Selle toujours fringant mais dans la bonne mesure. Encore une très belle Longue Distance à l'actif de l'USCA !

La prochaine : Le Crotoy, 170 km, 8 h 30 - mardi 25 mars, si la météo continue de nous être favorable.

D’ici-là, du côté de dimanche, ne négligez pas d’aller faire un tour du côté de votre mairie, salle des fêtes ou école, avec votre carte d’identité ! Il s’y passe un évènement tout de même déterminant !

J.Luc


 

Au VTT de Rouy-le-Petit, Frédéric Garnier et René Caignet terminent 3ème chacun dans leur catégorie.

Cat.

 

Gérard D.  Jack T.  René C.

 

Le plus jeune (AC Nesle) et le plus agé de l'épreuve.
Cat.


11.03.2014 – Cayeux sur mer           Pourvu que ça dure !


23 (+1…) au départ, 21 à Cayeux et au retour jusqu’à Amiens. Nos longues distances semblent rencontrer un bon accueil dès ce début de 2014. Il est vrai que tout est fait –sauf l’impossible- pour maintenir une cadence qui permette de rester groupé. Ce mardi, à part quelques emballements à l’aller et une pointe de vitesse au retour, c’était impeccable ; l’esprit et la bonne humeur sont toujours au rendez-vous !

Même heure (8 h 30), même distance (160 km), mais autre direction : Gerberoy, ce sera mardi prochain -18 mars. Sauf gros changement, la météo paraît très favorable pour maintenir ce jour-là, sauf message du dimanche soir.
A plus !
J.Luc


Frédéric Garnier champion de Somme de VTT devant Laurent Peltier et Fred Bleux, talentueux adversaires qui rendent ce titre encore plus brillant.

Arnaud 7ème et Vincent Andrieux 19ème dans leurs catégories respectives.
Cat.


Frédéric Garnier étrenne son maillot de champion de Somme de VTT en remportant la victoire à Bellancourt ce dimanche, Arnaud est 10ème

Cat.


06.03.2014 – St Valéry    Cherchez l’tandem !
Tout bien compté, nous étions 21 cyclistes : 14 du club et 7 extérieurs. Michel T, organisateur du prochain brevet Amiens/St Valéry/Amiens, avait demandé qu’on fasse une reconnaissance de son circuit ; c’est ce que nous avons fait : par Abbeville et en prenant le panorama au retour. Alors que de l’avis général, cette première L.D. fut une réussite ensoleillée en tous points, nous avons «perdu» Frédéric et ses deux fils sur leur tandem, peu avant le panorama, sans savoir s’ils étaient convenus de le monter avec nous ou de passer par en bas pour nous retrouver sur la place d’Hangest, ou filer en trio, vers Bourdon ! Une bonne dizaine de minutes plus tard pour les premiers, personne sur la place d’Hangest. Donc, on est repartis sachant que Frédéric était avec eux. Quelques heures et coups de téléphone plus tard, Frédéric m’a dit que ses p’tits gars avaient coincé dans la première rampe du panorama et étaient montés à pied ! …ce qui bien évidemment a pris du temps. Ils sont ensuite rentrés à bon port, mais vraiment cool.
Allez ! Rendez-vous mardi prochain : Cayeux – 160 km. Attention : départ horaire d’été : 8 h 30 p…………… !

Jean-Luc


2 mars 2014 : La Moreuilloise    des tours et des détours…

 

118 vététistes se sont régalés avec un circuit très modifié cette année en raison des labours –liés aux opérations de remembrement –  du côté de Rouvrel. Jean-Pierre a encore eu fort à faire pour trouver les dérivations et éviter le trop plein de routes ! Les bords de l’Avre étaient plus que jamais patinettes et les chemins bien dégelés du matin accueillaient les vingt premiers dans des conditions acceptables…  Après, c’était vraiment du VTT !!!

Bref, on s’est encore bien pris les pieds dans le plaisir de dimanche matin, sans oublier les marcheurs : 14 en marche traditionnelle et 13 en marche nordique sous la houlette des maîtres, Bernard et Didier.

Bravo à tous les participants, merci aux signaleurs et coups de mains divers, et rendez-vous à Domart sur la Luce, le 12 octobre prochain. N’oubliez pas non plus l’autre rendez-vous (de course) - très proche- à Remiencourt , le 29 mars. On demande des signaleurs !

J.Luc


Huchenneville : 1 ère manche VTT UFOLEP 2014

Frédéric Garnier prend la 2ème place en senior 2.

Arnaud Hachin réalise un beau parcours (7 ème).

Abandon de Vincent Andrieux.

Dimanche 16 fév, Vincent sera à Pont-Rémy pour la 2ème manche.

N'hésitez pas à aller encourager nos vététistes.

http://turtlebike.canalblog.com/

 


Bonjour, ou re-bonjour à tous,

Notre première journée de Téléthon est une réussite ! 49 cyclos roulants, 24 marcheurs et 22 gymnastes, sans compter les organisateurs, motards, suiveurs, capitaines de route, accompagnateurs et animateurs, pâtissiers et crêpiers, pourvoyeurs en vin chaud (le fil rouge de l'affaire -au propre comme au figuré, que chacun consomme modérément comme chacun sait...), inscripteurs, serveurs, et les oubliés, tous déjà vivement remerciés ! Cà fait vraiment du monde, très chaud au coeur et beaucoup de bien à tous ceux, enfants et parents, en particulier, qui attendent cette aide précieuse. L'heure n'est pas encore au bilan mais on peut dire qu'il sera très positif ! De notre côté, le ton n'est donc pas à la morosité ambiante trop souvent mise en avant !!!

 

Il ne faut pas se désunir : demain sera complémentaire à aujourd'hui. Si vous n'avez pu être des nôtres ce matin ou si l'ambiance festive vous a plu, nous vous attendons encore nombreux ce dimanche matin.

A vélo sur le même circuit qu'aujourd'hui, inversé et évitant la portion boueuse, à pied grâce à Bernard et Pierre "Sur les rives de la Somme", et à Didier, pour la marche nordique, nous pouvons encore montrer notre attachement à la cause du Téléthon. Détermination, patience et désir de servir une juste cause, c'est sans doute la meilleure leçon que nous également laissée notre grand disparu de ces derniers jours !

Bien sportivement à tous,
A demain !
J.Luc


 

Ce soir (samedi 23 novembre), les lucioles de l'USCA iront montrer le maillot sur une activité peu connue des cyclistes: LE TRAIL
Départ 18h de Namps au Val pour participer au TRAIL DES ALLUMÉS, 17kms de boue en sous-bois à la frontale.
Notre ami, Jean Jacques Poidevin, organisateur a bloqué à 1000 le nombre de participants et comme tous les ans, c'est complet!
Après plusieurs semaines d'entraînement, Philippe Corne, Jean René et Claudine Decle, Yves Devillers, Patrick Dubuc, Fabrice Follet et Florent Duneufgermain prendront le départ.
Ensuite, une choucroute party permettra aux participants de récupérer les calories dépensées.
Cette année, Jean Pierre Soufflet a intégré l'organisation et s'occupera de la sono. Ça va swinguer!
Florent DUNEUFGERMAIN

 

 



Rapports d'activités cyclotourisme cyclosport et courses 2012-2013

Télécharger
AG2013-Rapport d'activités cyclotourisme
Document Adobe Acrobat 308.9 KB
Télécharger
Rapport cyclosport.pdf
Document Adobe Acrobat 11.3 KB
Télécharger
Cyclosport 2013_2.pdf
Document Adobe Acrobat 11.6 KB
Télécharger
rapport2013.pdf
Document Adobe Acrobat 61.4 KB

Textes et photos : Jean-Luc et Florent.